• DSC04632.JPG

    Mes z'amis, comme moi, vous avez été frappés par l'extrême diversité,  par la fraicheur et les couleurs des fruits et légumes vendus sur les marchés cambodgiens ....

    P1510896.JPGOn y trouve bien sur des légumes que nous connaissons tous ...

    Carottes, tomates, navets, choux, courgettes, oignons, piments, poivrons, salades si chatoyants et si bien présentés que les étals des marchandes ressemblent  à des tableaux de peintres ...

     

    Mais on y trouve aussi de curieux légumes, généralement inconnus en Occident ...

    Comme les tiges de nénuphar, les tiges de lotus, le haricot Dolique ou encore des aubergines lilliputiennes .. p1000137

    HARICOT DOLIQUE ou haricot "kilomètre"

    Ce haricot, appelé SONDAEK SOUR et pouvant atteindre plus de 100 cm de long, a un goût mélangé de haricot vert classique et d'asperge ...

     

    foo-pro-veg-sondaek-kourAu Cambodge, il est consommé essentiellement comme crudité, accompagnant les plats de viandes grillées.

    Il entre également souvent dans la composition du riz sauté, avec un peu de viande, le plus souvent de porc ou de boeuf..

     

    Sur les marchés, on le trouve aussi à grignoter sur le pouce, en petits fagots enrobés de pâte.

     

    TROB GNOR

    De la taille d'un pois chiche, ces petites aubergines, à la peau légèrement croquante, sont à l'intérieur, composées de beaucoup de minuscules petites graines au goût un peu amer.

    foo-pro-veg-trob-gnorElles poussent en "grappes" sur de petits arbustes aux feuilles semblables à celle des aubergines classiques.

     

    CLIC SUR LA PHOTO

     

    Pour voir la plante telle que je l'ai rencontrée dans les campagnes ...

     

     

    Dans la cuisine cambodgienne,  on les retrouve cuites, dans les soupes typiques  et les Curry.

     
       

     

    A la campagne, les "trob gnor"  se grignotent  volontiers crues, comme des fruits et les personnes âgées en sont particulièrement friandes ...

     

    SURVOLEZ LA PHOTO

     

    j'ai adoré cette grand-mère, rencontrée dans le village de Mam' Phat (à suivre dans un prochain article)

     

    CLIC ICI POUR LA VOIR EN PLEIN ECRAN

      LES TIGES DE NENUPHAR ET  DE LOTUS 

    Le nénuphar  comme le lotus poussent dans les lacs et les étangs du pays.

    Les Cambodgiens consomment  la partie immergée dans l'eau de la tige des deux fleurs dont les racines s'enfoncent dans les fonds boueux des étendues d'eau douces.

    foo-pro-veg-prolitIl faut plonger parfois à plusieurs mètres de profondeur pour en tirer la partie consommable.

    Les tiges de lotus commes celles de nénuphar, sont appréciées des Cambodgiens, assurés de consommer un "légume" garanti sans produit chimique. 

    Elles sont souvent consommées crues, coupées en fine tranches dans les soupes de nouilles de riz typiquement cambodgiennes...

     

    Mes z'amis, j'ai particulièrement aimé le visage de cette jeune commercante ...

    P1510889.JPGla lumière et la finesse de sa peau sans défaut et sans le moindre maquillage  ....

     

    CLIC SUR LA PHOTO POUR CONTINUER LA VISITE DES MARCHES CAMBODGIENS


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :